Impossible d'accueillir le Christ ... sans accueillir le plus pauvre

Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde

Des personnes engagées

L’engagement avec les très pauvres peut prendre différentes formes. Toutes se rejoignent dans ce même désir : que le plus pauvre recouvre sa dignité d’homme et d’enfant de Dieu.

  • Les familles du Quart-Monde, elles-mêmes pauvres, se rendent solidaires de leurs frères plus pauvres qu’elles.
  • Des jeunes filles, à travers la vie religieuse, donnent leur vie au Christ et mettent toute leur énergie à rejoindre ces plus pauvres.
  • Des laïcs se mettent en route pour les rejoindre aussi. Ils se donnent le nom de "Compagnons du Quart-Monde". Ils gardent leur vie familiale et professionnelle au coeur du monde.
  • Toutes personnes soutenant la mission par le coeur et la prière ou les dons, en est partie prenante. Ce sont les sympathisants.

Familles du Quart Monde

Une personne du Quart MondeLes familles du Quart Monde vivent la grande pauvreté depuis plusieurs générations. La lutte pour la survie leur a forgé une manière de penser et d'agir (écoutez leurs témoignages à l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère) qui leur sont propre ainsi que des valeurs communes. C’est ainsi qu’elles se reconnaissent d’un même peuple, le peuple de la misère à qui le Père Joseph Wrésinski a donné le nom de Quart Monde.

 

 

Bernadette en blancIl voulait leur donner une reconnaissance dont elles puissent être fières : "J’ai été hanté par l’idée que jamais ces familles ne sortiraient de la misère aussi longtemps qu’elles ne seraient accueillies dans leur ensemble, en tant que peuple, là où débattaient les autres hommes.." Père Joseph Wrésinski.

Aujourd’hui au sein des Chrétiens du Quart Monde, les familles qui aspirent à être reconnues comme partenaires des autres chrétiens dans l’Eglise, trouvent un groupe, une communauté où elles peuvent nourrir leur foi et affirmer leur existence.Antoine et Corinne

Ils partagent une valeur essentielle : la famille.

"La famille est le dernier bastion de résistance à la misère... dernier et premier espace d’humanité, de dignité humaine où tout homme fait l’expérience qu’il compte pour quelqu’un, si bafoué soit-il par ailleurs." Francine de la Gorce " Famille terre de liberté" (p.192)

Les Compagnons

S’engager comme Compagnon, c’est certes vouloir aider. C’est aussi un esprit commun qui habite notre existence au point de susciter des interrogations dans notre vie professionnelle, familiale...

NicoleChacune de nos rencontres avec les familles du Quart-Monde est un moment étonnant, bouleversant : un moment de grande fraternité.

Sophie

Plus nous cheminons avec elles, plus notre regard sur nous-mêmes et sur le monde change. Nous sommes transformés en profondeur. Il y a un enrichissement réciproque entre elles et nous.

SébastienComment se fait-il, que ces personnes exclues de tout, écrasées par la misère, soient si proches de Dieu, soient si justes lorsqu’elles parlent de Dieu ? Le Christ est en elles. Nous L’avons découvert en cheminant avec elles.

Anne-LaureTémoins de la richesse humaine des pauvres, nous voulons être "passerelles" entre les très pauvres et notre environnement familial, professionnel et religieux.

Rencontrer et donner enfin leur place aux pauvres : c’est construire l’humanité. Rencontrer et faire Eglise avec les plus pauvres : c’est construire le Royaume.

C’est à ce projet que les compagnons du Quart-Monde veulent vous inviter.

Les Soeurs de la Bonne Nouvelle

Les Sœurs de la Bonne Nouvelle se consacrent à Dieu par les vœux de Pauvreté, d’Obéissance et de Chasteté. Elles désirent que toute leur vie soit avec la grâce de l’Esprit Saint et l’aide de la Vierge Marie, Adoration du Père et Bonne Nouvelle pour les pauvres.

Elles vivent en communauté.

Croix de la Bonne NouvelleLa croix qu’elles ont choisi de porter est en matériau simple, en bois. Au centre est représenté les pains et les poissons. Ce symbole rappelle la multiplication des pains dans l’Evangile de Saint Jean.

"Lorsqu’ un pauvre donne le peu qu’il a : cinq pains et deux poissons, Jésus les reçoit et nourrit la multitude... " (Liturgie d’entrée au postulat)

Les Sœurs choisissent de porter l’habit religieux, signe de la présence de Dieu dans le monde. La couleur marron veut rappeler les ordres contemplatifs. Le brique est une note de gaîté qui veut marquer que la résurrection doit surgir au cœur même des lieux de misère.

Fraternité Bonne Nouvelle Quart Monde

Après plusieurs années à cheminer aux côtés des chrétiens du quart-monde avec les soeurs de la Bonne-Nouvelle, une fraternité est née de la volonté de compagnons d’approfondir ensemble cette spiritualité et de la vivre au quotidien. 

Les membres de la fraternité s’engagent :

- A être des témoins de l’Amour et de la tendresse du Père envers les plus exclus.

- A collaborer avec intelligence, humilité et coeur à Sa Volonté de Justice, soucieux de la dignité du plus pauvre et, en particulier des familles du Quart-Monde.

- A grandir avec les familles par le partage, l’approfondissement de la Parole de Dieu, et la vie des sacrements.

- A « oeuvrer pour le droit des pauvres à entendre la Parole de Dieu : ils en sont les destinataires prioritaires et ont vocation à en devenir eux-mêmes des annonciateurs. » (synode des évêques 2008)

- A être des ponts, à inviter ceux qui ont argent, savoir et réputation, à vivre la rencontre avec les plus pauvres.

- A interpeler notre Eglise sur la place des pauvres en son sein : « Nul n’est trop pauvre pour n’avoir rien à donner » (message final de Diaconia 20013)

La fraternité se réunit mensuellement et se retrouve lors d’une session d’été. Ces temps privilégiés permettent de relire ensemble les expériences vécues avec les plus pauvres et d’approfondir leur spiritualité.

Les volontaires permanents

« Il est nécessaire que tous nous nous laissions évangéliser par les pauvres. La nouvelle évangélisation est une invitation à reconnaître la force salvifique de leurs existences, et à les mettre au centre du cheminement de l’Église. Nous sommes appelés à découvrir le Christ en eux, à prêter notre voix à leurs causes, mais aussi à être leurs amis, à les écouter, à les comprendre et à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers eux» (Exhortation apostolique « La joie de l’Evangile » n° 198).

La démarche originale de Bonne Nouvelle Quart Monde est souvent moins bien comprise que celle des associations qui répondent à l’urgence (colis alimentaires, hébergements…). Cependant, pour que les plus pauvres retrouvent leur place dans la société et dans l’Eglise, les solutions d’urgence ne suffisent pas. Les Volontaires permanents de l’association Bonne Nouvelle Quart Monde s’engagent donc dans des projets à long terme pour agir durablement contre l’exclusion.

SebastienRassembler les familles très pauvres, recueillir leurs pensées, transmettre cette pensée au reste de la société, susciter des rencontres entre deux pans de la société qui ne se rencontrent jamais demande beaucoup d’énergie et de temps
C’est le rôle irremplaçable des Permanents pour construire la fraternité et pour que l’Eglise devienne ce que le pape François désire : « une Eglise pauvre pour les pauvres »
Il devient difficile pour une personne qui désire faire ce choix de vie, de concilier un travail classique et cet engagement. Il est donc nécessaire que les volontaires cessent tout ou en partie leur temps de travail.

Les volontaires vivent sur la base d’une rémunération versée indépendamment de leur qualification professionnelle, leur responsabilité ou leur ancienneté. Ce choix crée un autre type de relations humaines, sociales, politiques et spirituelles. Il trace les contours d’un autre type de société, sans exclusion, où personne ne serait considéré ni traité en inférieur.
L’association assure aux volontaires une rémunération qui dépend de la composition de leur famille, elle participe à l’hébergement et s'acquitte des charges sociales des volontaires correspondant à un temps plein.

Le groupe Bartimée

Et beaucoup le rabrouaient pour lui imposer silence, mais lui criait de plus belle: "Fils de David, aie pitié de moi !". Jésus s'arrêta et dit "Appelez-le."
Mc 10, 48-49
Mc 10, 48-49

"Bartimée": un nouveau lien de fraternité

Groupe de la paroisse de Castanet-Tolosan, animé par les paroissiens, il s'inspire,en partie, de la pensée du Père Joseph Wresinski, et du mouvement des Chrétiens du Quart Monde. C'est ensemble que nous avons choisi ce nom, pris dans l'Evangile de la rencontre du Christ avec l'aveugle de Jéricho, appelé Bartimée (St Marc 10,46-52)

Un projet au coeur d'une communauté paroissiale, avec elle, en lien avec le Café Amitié et le groupe du Secours Catholique de la paroisse.

Rassembler des personnes, des familles, qui ont connu ou qui connaissent encore une vie difficile, complexe , de solitude, de précarité, d'exclusion et des personnes de milieux différents et qui ont le désir de faire un bout de chemin ensemble, sous le regard de Jésus-Christ.

Tisser des liens d'amitié et de fraternité, par le biais de rencontres régulières, afin de les aider dans leur combat quotidien à grandir en confiance et en dignité, selon leurs attentes et non pas selon nos projets.

Créer des conditions, afin qu'elles s'expriment, que leurs paroles soient entendues, qu'elles découvrent leur place, témoignent de leur Foi dans notre vie d'Eglise et nous transforment.

Si vous souhaitez en savoir plus , visitez la page de la paroisse ou bien contactez directement Nicole Vaissière au 06.62.33.21.27 , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il manque des aires d'écoute et de dialogue où s'échange une parole chargée de sens, où des appels se font entendre, et où des signes d'espérance sont donnés... de tels lieux manquent dans notre société. Ils font aussi défaut dans l'Eglise.
Mgr Dominique Rey
Mgr Dominique Rey